Matériel pour une chasse au Sénégal : léger

La panoplie du chasseur au petit gibier au Sénégal

Avant de partir au Sénégal, il faut prévoir le fusil et ses habits pour réussir son séjour.

Fusil pour chasser au Sénégal

Vous n'avez généralement que six jours de chasse au petit gibier et la plus grosse erreur est de négliger son arme.
On chasse sous des températures assez conséquentes (40°C) et cette chasse entraine en moyenne une cinquantaine de cartouches par jour. Et lorsqu'on léve une compagnie de francolin, il n'est pas rare de tirer dix cartouches à la suite. Dans ces conditions, le canon du fusil devient extrêmement chaud.
De plus le vent et la sécheresse propagent de la poussière qui s'infiltre dans le mécanisme du fusil.
C'est pourquoi, on emporte un fusil robuste (genre fusil de ball-trap) et très bien entretenu. Evitez de prendre le vieux fusil de votre grand-père, car les armuriers avec un SAV ne sont pas courants au Sénégal. Essuyez bien aussi votre fusil avant votre départ au Sénégal, car la poussière et l'huile ne font pas bon ménage.
Un calibre 20 est aussi performant qu'un calibre 12. D'autant que le 20 est beaucoup plus léger, avantage non négligeable lorsqu'on marche sous la chaleur.

Les cartouches au Sénégal

En raison des contraintes d'aéroport et du poids des munitions, on achète les cartouches au camp de chasse. On avait des cartouches de ball-trap. Elles étaient parfaites pour chasser le petit gibier.

Les habits du chasseur au Sénégal

Les chaussures

C'est surement dans la panoplie du chasseur, le point le plus sensible. Les chaussures doivent être légères en raison du climat. Les pieds doivent pouvoir respirer. Elles doivent aussi être très résistantes. Les pailles sont coupantes et les broussailles épineuses. Choisissez vos chaussures avec des renfort en cuir (ou plastique) et le reste en toile genre pataugas.
J'ai acheté chez décathlon les chaussures suivantes qui n'ont pas défaut pour chasser en Afrique.
A la fin du séjour, vous pouvez les offrir à votre pisteur en plus d'un pourboire.
Le choix des chaussettes est important. Même s'il faut privilégier des chaussettes fines en laine (surtout pas de nylon ou coton), j'ai choisi des chaussettes pour coureur de fond (toujours chez Décath). Elles étaient parfaites et pas trop cher.

La casquette et les lunettes

Deux accessoires indispensables pour se protéger de la lumière. Une casquette toute simple en toile fait l'affaire.
Les lunettes de soleil sont parfois indispensables. Choisissez vos lunettes qui favorisent un gros contraste et allez-vous exercer au ball-trap en été pour affiner votre tir. Sinon vous pourriez perdre de belles occasions de tir au Sénégal.

Le pantalon

Un pantalon en toile résistant est satisfaisant. Ne prenez pas le premier prix car, je le répète, l'environnement est coupant et épineux. La toile doit pouvoir résister au passage dans les pailles qui lacèrent les jambes.

Tee-shirt et chemise

Une chemise de chasse fine à manches longues est suffisant. Ne prenez surtout pas celles à manches courtes. Les coups de soleil sont impressionnants et les épines bien pointues.
Je n'ai pas pris de chemise de chasse considérant qu'elles étaient un peu trop lourde pour moi. J'ai acheté un tee-shirt spécial été à manches longues chez décathlon. Aucune auréole sous les aisselles. Je le conseille car il a fait ses preuves : légèreté et respirant.

Le gilet de chasse ou un petit sac en bandoulière

La quantité de cartouches tirée est parfois impressionnante (hors passée car, dans ce cas les boites de cartouches sont à vos pieds) dans une chasse devant soi au Sénégal.
Deux possibilités s'offre à vous pour transporter ces cartouches : le gilet de chasse ou un sac en bandoulière. J'ai opté pour le sac. Le gilet rajoute une couche de vêtement sur le tee-shirt.
Un petit sac genre gibecière en bandoulière vous économisera une cartouchière. De plus mon pisteur s'est proposé pour le porter et dans mes poches seulement une dizaine de cartouches.

Crême, répulsif pour la chasse

Le premier jour de chasse je me suis enduit de crème solaire et de répulsif contre les petites bêtes. Le second jour j'ai oublié ces produits. Protégé par mes vêtements du soleil, la crème semble pour moi inutile. Aucun coup de soleil au bout de six jours de chasse. Même près des marigots, je n'ai pas été embêté par les moustiques.

Mise à jour :07/09/2011